Procés Oustaz Dieng: Le tribunal de Diourbel sous haute surveillance

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé pour filtrer les entrées et les sorties. Renforcé par un détachement du Groupement mobile d’intervention (GMI), les policiers du commissariat central ont érigé des barricades au niveau des artères.
 
Même la route nationale a été bloquée et les véhicules sont soumis à une déviation. Les policiers ont implanté des barrières à une dizaine de mètres du tribunal.
Les autorités ont sans doute pris au sérieux l’appel au rassemblement lancé par les maîtres coraniques pour soutenir leur collègue Oustaz Ibrahima Dieng qui est jugé, ce jeudi au tribunal de grande instance de Diourbel, pour « traitement inhumain et dégradant envers des mineurs ».
 
A noter toutefois que les maîtres coraniques sont sur les lieux pour apporter leur soutien à oustaz Ibrahima Dieng traîné en justice pour avoir enchaîné des talibés au niveau de son daara.
 
Affaire à suivre