Pays de la Téranga jusqu’à quand ? (Ndeye Coumba Sy Vice-Présidente du parti URV)

« Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres ». Nelson Mandela

«Le Sénégal est un pays qui a sa propre stratégie. » dixit Abdoulaye Diouf Sarr le ministre de la santé.
Le Maroc comme les États-Unis et beaucoup d’autres pays ont décidé de suspendre tous les vols internationaux de passagers en provenance et à destination de son territoire jusqu’à nouvel ordre. (Seuls les pays libres comme le Maroc, le Nigeria et le Ghana) peuvent prendre de grandes décisions pour l’intérêt de leur pays. Le Sénégal sous domination française aurait -elle échangé sa liberté de décision contre des promesses politiques ? La question reste entière
Nous prenons rendez-vous avec notre destin et le monde nous regarde . Au-delà de la responsabilité collective c’est notre responsabilité individuelle qui est mise à l’épreuve. Alors que les décisions nécessaires soient prises pour l’intérêt du peuple Sénégalais.
Au moment où ces lignes sont écrites le monde s’affole devant l’ampleur de cette pandémie. Au Sénégal c’est un arrêté du ministre de l’intérieur interdisant tout rassemblement ou manifestation sur l’étendue du territoire, sous peine d’être puni par les lois et règlements connexes.. Mais qu’en est-il de nos frontières terrestres et aériennes ? Nous n’avons pas encore atteint un nombre inquiétant de malades mais ce qui est certain et que cette maladie lentement mais sûrement a commencé son œuvre dévastatrice depuis longtemps et les chiffres qui nous parviennent du monde en sont une preuve irréfutable. Dès lors , il s’avère impératif de pendre toutes les mesures de sécurité qui s’imposent pour toutes personnes entrant dans le territoire venant de zones épidémiques où non . Se faire dépister devient une exigence pour tous les voyageurs présentant des symptômes ou pas. La porosité de nos frontières est un réel problème face à cette pandémie. Une unité de dépistage doit obligatoirement être présente à chaque poste de contrôle : karang, Rosso…
Cependant la singularité d’une restriction prolongée sur la mobilité des personnes pourrait entraîner un manque à gagner important et toucher plusieurs secteurs de l’économie comme le commerce, le tourisme, les échanges . Moins d’importations équivaut à moins de recettes douanières. La paralysie de notre économie !
C’est un appel solennel à toute la population, un éveil des consciences, un élan de solidarité, pour limiter la propagation et vaincre le covid-19 en respectant les mesures d’hygiène et les consignes de sécurité.

Le courage, c’est d’agir et de se donner aux grandes causes.

Ndeye Coumba Sy
Vice-Présidente du parti URV