Mauritanie: Le président Mohamed Ould Abdel Aziz ne briguera pas un 3ème mandat

Dakarmidi – Il n’y aura pas de changement de constitution en Mauritanie.

C’est la promesse faite hier, jeudi 20 septembre 2018 par le président Mohamed Ould Abdel Aziz. Prenant à contre-pied son entourage, le président mauritanien a promis sur les antennes de la télévision de Mauritanie de ne pas briguer un troisième mandat. Mais de ne pas laisser le champ libre à ceux qui ont détruit et pillé les ressources du pays.

Une déclaration qui n’a pas convaincu au sein de l’opinion. D’autres y voient une stratégie du président qui essaie de faire passer en douceur son rêve d’un troisième mandat.

Les élections législatives

Dans une conférence tenue plutôt dans la journée du jeudi, Mohamed Ould Abdel Aziz a salué la majorité que son parti , l’Union pour la République a obtenu à savoir 120 députés sur 157 sièges. Une majorité confortable permettant à son gouvernement dès le 1er octobre prochain de faire adopter n’importe quel projet qu’il juge approprié.

Selon africanews, le parti au pouvoir en Mauritanie a remporté les 13 Conseils régionaux, qui ont remplacé le Sénat, ainsi que la majorité à l’Assemblée nationale et plus de deux tiers des communes. L’opposition dite radicale a remporté 29 sièges, dont 14 pour le parti islamiste Tewassoul, 10 autres revenant l’opposition dite modérée.

De plus, Mohamed Ould Abdel Aziz a répondu aux critiques sur son implication dans ses élections législatives. Selon lui, dans la constitution mauritanienne actuelle, il n’existe aucun article qui interdit au président de la République ou aux membres du gouvernement de soutenir un parti politique ou de d’œuvrer pour le parti auquel ils sont affiliés en vue d’obtenir une majorité parlementaire ou de remporter une bataille électorale.

La rédaction