LONGUES DÉTENTIONS PRÉVENTIVES : 3225 DOSSIERS EN SOUFFRANCE AU TRIBUNAL DE DAKAR

3225. C’est le nombre de dossier non traités impliquant 914 détenus auprès du tribunal de Grande instance de Dakar. Tel est le constat dressé, hier, par l’Union des magistrats sénégalais (Ums) lors d’une journée de réflexion tenue à Dakar sur «Détentions provisoires et peines alternatives à l’incarcération». Et, la principale cause reste, dit-on, l’insuffisance de magistrats.

Selon les chiffres détenus par L’Observateur, le cabinet du Doyen des juges se taille la part du lion avec 414 dossiers non traités au premier trimestre 2019 impliquant 92 détenus. S’en suit le troisième cabinet d’instruction avec 374 dossiers en cours de traitement, pour 107 détenus, le 6e Cabinet avec 375 dossiers en souffrance pour 111 prisonniers.

Pour le 4e Cabinet en charge des mineurs, 222 dossiers impliquant 105 détenus sont dénombrés. Au 5e, 6e et 7e Cabinets, l’on décompte, respectivement, 245, 375 et 371 dossiers contre 331 pour le 8e cabinet e 248 pour le 9. Au 10e Cabinet, il y avait 251 dossiers en souffrance à la date du 18 mars 2018. Le détenu le plus ancien est sous mandat de dépôt depuis le 12 décembre 2011.