Limogeage de Thierno Alassane Sall : l’erreur que ne doivent pas commettre les responsables de l’Apr de Thiès

Dakarmidi – Le départ du gouvernement du désormais ex ministre de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelables, Thierno Alassane Sall donne de la matière au gouvernement qui du côté du palais, polémique encore et toujours autour des vrais raisons de sa sortie dans l’attelage, mais aussi aux responsables de l’Apr de Thiès qui ont pris la balle au rebond pour d’urgence, se réunir autour du même sujet.

Motif, nous signale-t-on du côté de la ville aux deux gares ferroviaires, resserrer les rangs dans ce contexte de pré-campagne en direction des législatives dans la ville de Thiès, devenue la chasse gardée de l’indéboulonnable Idrissa Seck. Autour du ministre des Forces Armées, Augustin Tine, coordonnateur départemental du parti, ils se sont regroupés hier et comptent encore aujourd’hui se mettre autour d’une table pour voir la conduite à tenir face au limogeage du coordonnateur de l’Apr dans la commune.

Abdoul Mbow et Cie entendent se mettre à l’abri de toutes les éventualités et se donner les moyens de leur politique. Seulement, ils devront dans le traitement de ce dossier si sensible, faire preuve de beaucoup d’intelligence dans la prise de décision finale. La raison est capitale : ils ont à faire à un des militants de première heure de l’APR, et [fidèle] collaborateur de Macky Sall, qui en plus de son dévouement au côté du président, est un homme « intègre », qui de surcroit, maitrise bien des secrets et dossiers notamment liés au piquant sujet du pétrole et du gaz du Sénégal qui défraie la chronique.

Dès lors, les responsables de l’Apr de Thiès ne doivent pas au nom des querelles internes qui les ont opposés, abuser du limogeage de l’homme, pour en faire un moyen de lutte non conventionnel dont les risques peuvent être fatals. Ils semblent être en furie même si rien n’est encore sorti de leur conclave, mais se doivent à ses instants de crise profonde, de convoquer la sagesse et l’esprit de solidarité face à tout. A bon entendeur…

La Rédaction