Lettre ouverte à l’ambassadeur de France (Collectif Regroupement familial Dakar)

Dakarmidi – Lettre Ouverte à S.E.M. Christophe Bigot,

Le Regroupement Familial en France une Procédure Logiquement Anormale.
Cette lettre est le parcours relativement détaillé du processus regroupement familial pour un sénégalais. Le regroupement familial qui consiste pour une ou un expatrié(e), le fait d’amener sa famille en France à ses cotés dans un désir de vivre ensemble, chose normale comme toute famille au monde aimerait le faire, en plus c’est un droit reconnu par l’État Français, mais qui est aujourd’hui bafoué par les services du Visa de l’ambassade de France au Sénégal.

Pourtant, le regroupement familial n’est pas une chose facile, acquise à tous. Il obéit à des conditions difficiles et drastiques et la plupart des expatriés qui veulent faire cette procédure sont restés en moyenne entre 8ans à 10ans en France, pays dans lequel une grande partie d’entre eux ont fait leur étude supérieure avant de trouver un emploi.

En effet, pour le faire il faut au préalable, satisfaire aux conditions du contrat d’intégration
républicaine c’est à dire une bonne moralité, le respect des valeurs et principes de la république Française. Ensuite, il faudra trouver un contrat de travail à durée indéterminée que vous occupez pendant au minimum 12mois, avec un salaire suffisant pour subvenir à vos besoins mais aussi à ceux de la famille à accueillir. Enfin, il faut un logement décent et approprié, capable d’accueillir cette famille. Donc, tout cela constitue des facteurs à prendre en compte avant de s’engager dans une procédure de regroupement familial.

Ainsi, le dossier sera déposé au niveau de l’Ofii (l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration) qui vérifiera qu’il est complet pour vous donner une attestation de dépôt. L’Ofii à son tour, transmet le dossier à la mairie du lieu du demandeur de regroupement familial, ensuite à la préfecture. Normalement, la procédure doit durer 06mois pour
avoir l’avis du préfet, malheureusement les services qui traitent ces dossiers n’ont pas assez de personnels et le plus souvent un seul employé s’en occupe pour énormément de demandes donc c’est le début des lenteurs allant d’un an ferme pour certains voire deux ans pour d’autres. Donc c’est après un avis favorable, qu’il faut demander le visa pour la famille , malgré au préalable une attente souvent très longue et sincèrement très pénible.

Maintenant, le plus dur se trouve au niveau de l’ambassade de France concernant cette demande de visa, pour 03 séries de raisons .

Premièrement, l’ambassade nous dit dans ses procédures, qu’il a 02 fois quatre mois c’est à dire 08mois pour vérifier les états civils des demandeurs, mais ça n’a jamais posé un quelconque problème si c’est sa politique de visa. Ce qui constitue un dommage réel et inexplicable pour les demandeurs est le fait de confisquer les passeports pendant toute la procédure 08 mois normalement, mais avec les lenteurs des fois jusqu’à 2 ans.

A cela s’ajoute , le fait que même si on a besoin du passeport car il n’est pas fabriqué uniquement pour aller en France, on nous vous envois balader, chacun se dédouane de cette responsabilité entre l’ambassade et cette structure insensée, appelée Vfs global. Ce dernier, qui n’est rien d’autre qu’une machine à se faire de l’argent sur le dos des demandeurs de visas car jusqu’à présent personne ne peut apporter la moindre preuve de son utilité. Les Sénégalais payent environ 15000 Fcfa à Vfs Global en plus des 65.000 Fcfa déjà payés au service des visas, juste pour aller déposer un dossier à l’ambassade alors qu’on nous vendait un service client extraordinaire, réactif aux sollicitations des demandeurs et enfin un traitement très rapide des demandes.

Les autorités Sénégalaises ont déjà été alertées et même sont au courant de ces pratiques depuis longtemps, mais ne veulent rien faire arguant l’indépendance de l’ambassade. Imaginons si l’ambassade du Sénégal à PARIS gardait les passeports d’une cinquantaine de Français pendant 08mois, les autorités Françaises ne le permettraient pas sûrement
car inacceptables pour elles. Aujourd’hui, la version donnée dit on, par les services du visa de l’ambassade est le manque d’organisation des services d’états civils dans les mairies au Sénégal, qui tardent très souvent à répondre aux sollicitations de l’ambassade.

Mais cet alibi n’est pas fondé dans tous les cas de dossiers présentés, car dans les mairies des capitales régionales ces demandes ne sont pas négligées au moins il y a un service dédié très souvent(ou l’officier d’état civil s’en charge),
qui les traite assez rapidement car pour les mairies c’est très important. Donc la question est de savoir pourquoi ces lenteurs concernent tous les dossiers alors? Et même ceux de Dakar. Nous exigeons donc un droit à l’information.

Deuxièmement, aucun des demandeurs de regroupement familial n’a exigé, une délivrance
automatique et par la force de visa à sa famille, on a accepté tous, que c’est du ressort de
l’ambassade et qu’il y a une procédure bien établie et à respecter , mais l’ambassade ne doit pas être le premier à la violer et à ne pas la respecter. En plus, le minimum de droit pour quelqu’un qui a payé déjà pour un service et après des mois d’attentes, c’est le droit à l’information. Aujourd’hui, l’ambassade de France ne donne aucun rendez vous pour vérifier l’état d’avancement des dossiers, ne répond à aucun appel, émail, courriers ou lettres recommandées. Également, cette structure appelée Vfs Global n’est même pas en mesure de nous fournir une quelconque réponse alors qu’on peut passer plus de 15mn(temps d’attente payé) sur leur ligne. Cette situation ne saurait se tolérer dans aucun état de droit ou les autorités respectent les citoyens. Pourquoi nous Sénégalais on doit subir tout cela sans aucune réaction des autorités?Aucun Français accepterait de subir autant de
manque de respect et de mépris.

Troisièmement, le mari ou la femme qui demande le regroupement, vit en France dans une situation totalement stationnaire. Non seulement, on ne peut pas quitter la ville ou on a déposé le regroupement car le logement pour accueillir la famille s’y trouve mais aussi on ne pourrait pas répondre à des opportunités professionnelles immédiates dans d’autres villes ou région de la France. Également, on ne pourrait pas faire des prévisions sur qu’elle période la famille sera en France en cas d’obtention de visa alors que les enfants doivent aller à l’école s’il y en a. Enfin, les demandeurs vivent dans un calvaire et un dilemme très profonds car le fait de changer un des éléments de la situation de départ pourrait rendre toute la procédure caduque.

En définitive, tous ces faits ont été relatés et n’ont pas pour but de salir l’image de la France ou l’ambassade de France mais pour montrer notre désarroi, notre souffrance et notre grande faiblesse face à une telle situation qui perdure d’année en année et qu’on arrive pas à comprendre jusqu’à présent le pourquoi?. Aussi, ces faits ont été relatés pour informer qui de droit car on demande rien d’autre, seulement vivre en famille et profiter de la vie comme tout être humain.

Collectif Regroupement Familial Dakar

La rédaction

2 Commentaires

  1. Au lieu de s’occuper tout le temps des dossiers tourisme et étudiants il faut aussi s’occuper des mienscar vous ne pouvez pas comprendre tte cette perte de temps pour nous. Nous voulons rejoindre nos conjoints et fondé une famille.
    C’est vraiment malheureux pour nous.

  2. C’est inadmissible à la limite même un manque de respect total, confisquer le passeport de quelqu’un pendant plus de 8 mois, sans droit à l’information.
    C’est abusé.

Comments are closed.