Les jeunes du PJD prennent le contre-pied de Me Assane Dioma Ndiaye…

Dakarmidi-La sortie de Me Assane Dioma Ndiaye,  déplorant l’interdiction par le Préfet de Dakar des manifestations de la Plateforme «Aar Linu Bokk» frustre les jeunes du Parti Justice et Développment (PJD, mouvance présidentielle). Face à la presse, El Hadji Assane Sall et Cie ont ouvert le feu sur le Président de la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme(LSDH) :«Le droit de marcher ne vous donne aucunement  le droit de porter atteinte à la libre circulation des personnes et des biens. Il faut respecter le droit du citoyen lambda, la quiétude des populations. Dans ces rassemblements  de l’opposition, de soi-disant mouvements citoyens  et une partie de la Société Civile, l’on note la présence des gens mal intentionnés qui ne sont mus que par  des intérêts bassement matériels. Cette opposition de discours, de manipulation outrancière, de délation honteuse, de dénigrements  sournois, de création de fausses personnalités, n’a vraiment aucun titre de gloire à faire valoir. C’est pourquoi, nous en notre qualité de jeunes membres de la mouvance présidentielle, demandons à l’Autorité d’interdire systématiquement toutes les manifestations, de quelque bord où elles se situent. Le pays marche comme sur des roulettes et il n’ya aucune raison de s’alarmer », a dit avec rage, El Hadji Assane Sall, le coordonnateur des jeunes du parti du Professeur Cheikh Ibrahima Diallo. L’occasion faisant le larron, ces jeunes de lancer à l’endroit du Chef de l’Etat : «Nous demandons au Président  de la République son Excellence Monsieur Macky Sall de siffler la fin de cette comédie afin de remettre définitivement les citoyens sénégalais au travail».