Le tribunal de grande instance de Louga condamne Ogo Ka à 10 ans de prison pour vol en réunion et usage d’armes

Les faits se sont déroulés au village de Niouky dans la commune de Déaly (département de Linguère).

Dans la nuit du 21 au 22 septembre 2016, Ogo Ka et deux autres individus encagoulés se sont introduits dans le domicile de l’éleveur Demba Ka. Armés de coupe-coupe, ils l’ont bastonné avant de lui dérober la somme d’un million trois cent cinquante mille francs, un bélier et un téléphone portable.

Après leur forfait les assaillants ont disparu et le cerveau de la bande, Ogo Ka, aurait oublié sur les lieux son turban. La victime qui l’aurait identifié lors de l’attaque avait porté plainte contre lui le lendemain à la brigade de gendarmerie de Dahra.

Arrété et interrogé sur les faits qui lui sont reprochés, Ogo Ka a rejeté en bloc les allégations de la victime soutenant que Demba Ka l’a confondu avec un autre jeune du village.

Le mis en cause a été perdu par le téléphone volé qui sonnait depuis Touba au quartier Ndindy, entre les mains de son épouse.

Cueillie et soumise à un interrogatoire serré, elle a révélé au enquêteurs que c’est son mari qui lui donné le téléphone mais elle ignorait que l’appareil avait été volé.

La dame a pu obtenir une liberté provisoire mais son mari sera placé sous mandat de dépôt à la MAC de Louga depuis le 25 septembre 2016.

Devant la barre, le procureur a requis la perpétuité mais le juge, dans son délibéré, l’a condamné à 10 ans de travaux forcés.