le président Macky Sall jure de débarrasser les « valises diplomatiques» de leurs emplois fantômes et autres « rats » de salaires

Non seulement jusque-là, rien n’a été fait, mais pire d’après « Le Témoin », l’ambassade du Sénégal à Washington qui croule sous le poids d’un personnel pléthorique et fantôme occupant les emplois « fictifs » ou virtuels de chauffeurs, conseillers, cuisiniers, secrétaires, jardiniers, standardistes, comptables, conseillers religieux, interprètes, voyagistes, cameramen, serveurs de café, guides diplomatiques, vigiles… !

En illustration la cas de Mme Niasse Sall « secrétaire » à l’ambassade du Sénégal à Washington. Depuis janvier dernier, nous dit le journal, la toute -puissante dame a « déserté » son poste pour se la couler douce à Dakar aux cotés de son tout puissant mari politiquement…influent.

A chaque fois que ses collègues l’interpellent sur son très long séjour au Sénégal, Mme Naisse Sall prend toujours comme prétexte la Covid 19 et la fermeture des frontières pour tenter de se justifier. Le plus grave dans un Etat promouvant la bonne gouvernance et la gestion vertueuse, c’est que « Le Témoin » quotidien a appris que depuis huit (08) mois d’absentéisme sans raison valable, la dame touche régulièrement son salaire de 3.500 dollars/mois soit 1.750.000 cfa.

Rien que pour ce montant, l’Etat du Sénégal pouvait recruter à Dakar au moins six (06) jeunes diplômés pour un salaire de 300.000 cfa/mois.

C’est le pourquoi duThiey Sénégal doudém (Le pays ne décolle pas !) de nos confrères

Leral