La trahison laisse de graves séquelles dans l’esprit qu’elle conduit à l’errement. (Par El Hadj Sagna)

Dakarmidi – La jeunesse Sénégalaise n’a aucune leçon à recevoir d’un traître.

Au-delà de toute évidence, le traître mérite une attention particulière, il ne saurait y avoir de trahison sans affiliation préalable à un cercle social.

Malheureusement dans ce contexte de  » coumba am ndeye et coumba amoul ndeye », le traître est donc une figure subjective, résultant de points de vue bien précis, propre à un individu.

Après errant et oisif, la jeunesse Sénégalaise consciente est qualifiée de bandit et terroriste.
Alhamdoulilah au moins on a évolué, tout le contraire de ce qui nous gouverne.

El Hadj G Sagna
SG du parti URV