Jean Paul Dias: « Agnès Diogoye est la cheville ouvrière d’un complot pour humilier Barthélemy »

Depuis dix jours, le maire de Mermoz Sacré-cœur ne reçoit pas de visite. Pour cause ? Il a griffonné sur un bout de papier un message priant sa mère de lui offrir plus de miel pour gâter ses co-détenus qui en demandaient. L’administration pénitentiaire, notamment le régisseur Agnès Diogoye, pense qu’il s’agit d’une sortie illégale de correspondance. Un argument battu en brèche par Dias-père dans cet entretien avec Dakaractu.

« Le droit de visite ne doit pas faire l’objet de sanction de la part de l’administration pénitentiaire. Elle est la cheville ouvrière d’un complot pour humilier Barthélemy. Sa mère (Mme Dias) est la première femme capitaine de l’équipe de Basket du Sénégal, médaillée d’argent aux Jeux africains en Égypte et médaillée d’or à Lagos. Agnès n’arrive pas à sa cheville », a chargé le leader du Bcg, qui indexe, en outre, une faute de la direction de l’administration pénitentiaire.

Jean Paul Dias croit savoir qu’elle a agressé verbalement Barthélemy pour le provoquer et le pousser à la faute.

« Elle a empêché Khalifa Sall de faire la prière de la Korité prétextant qu’elle ne peut pas assurer la sécurité. C’est une aigrie, une complexée. La visite, on n’en veut plus. Le rôle qu’elle joue est de faire passer Barthélemy pour un hooligan alors qu’il n’en est rien », a encore fusillé M. Dias.