Imam Ahmadou Matar Kanté répond à ses détracteurs : « on veut fermer la porte au débat sur l’islam au Sénégal »

Dakarmidi- L’imam écrivain et chroniqueur sur des questions relatives au monde musulman et sa marche a réagi sur sa page Facebook pour répondre à ceux qui veulent fuir le débat intellectuel auquel l’islam fait appel :

 

 » Paix sur vous, Avec les expressions genre « boul yee fitna », « mandul », « lifi makgni bayi », « choow dinala top » etc., on veut fermer la porte au débat sur l’islam au Sénégal.

Il faut souhaiter et lutter pour que cela n’arrive pas car, le cas échéant, ce sont les ténèbres qui vont remplacer la lumière et la vérité va s’échapper par la porte.

Je ne parle pas de ceux qui versent dans la menace et les invectives se croyant forts alors qu’ils sont en réalité sous l’emprise carcérale de la peur de se remettre en cause et de questionner sérieusement des croyances, habitudes et comportements auxquels ils s’accrochent désespérément.

Mais dans tout cela où est l’islam universel qui appelle à la reflexion, à l’argumentation, et à choisir le meilleur de ce qui est dit ?

Je lutterai indhaa Allah jusqu’à mon dernier souffle, contre cet « islam » par lequel on veut dépouiller le musulman et la musulmane de son libre arbitre, par le biais justement d’expressions du genre de celles que j’ai citées et qui sont infantilisantes et cretinisantes et par conséquent non islamiques.

À qui profite ce crime d’asservissement des sénégalais et sénégalaises au nom d’un tel islam qui fait la part belle aux gourous plus qu’aux oulémas et guides spirituels authentiques.

C’est quoi cet islam par lequel on nous dit de ne pas se réfeterer aux références scripturaires et de nous suffire à croire, dit explicitement ou non, à l’infaillibilité de personnes autres que le prophète Muhammad (saws)?
C’est quoi cet islam infiltré par de faux guides égarés et qui égarent par des déclarations des plus farfelues aux plus dévalorisantes pour l’islam et face auxquels les défaitistes nous conseillent de répondre par ‘yalla reka xam », « bayil noonou deuk bi dafa doy waar »‘, ‘deuk bi dafa am noumou teudee »…

C’est quoi cet islam où se substitue le culte de personnalité au travail intelligent que tout intéressé et qualifié peut faire sur les références scripturaires incontournables que sont le Coran et la Sounna du prophète Muhamlad (saws), celui-là même qui l’a reçu de Jibril ?

Quel est cet islam où on oublie que quelque puisse être la valeur d’un oulema, cheikh et autre guide spirituel, il n’échappe pas à son temps et à l’imperfection humaine ?

Quel est cet islam où on oublie qu’il appartient à chaque génération d’être fidèle aux sources en faisant le travail incontournable d’identification des défis de son temps et d’élaboration de réponses appropriées ?

Pour ma part, je ne veux et ne puis cacher que je réfléchis et travaille chaque jour que Dieu veut bien me donner, à un changement de mentalité dans et par l’islam au Sénégal, mon cher pays.

Ce voulant et faisant, je ne me crois investi d’aucune mission comme j’ai eu à le lire quelque part, je veux juste être à la hauteur du devoir de contribuer à la bonne marche de l’islam et cela j’y tiens avec humilité et détermination.

Bien à vous