Hydraulique-Démarrage des travaux de construction de la troisième usine de Keur Momar Sarr (KMS3): le président Sall annonce une production additionnelle de 60 000 M3/Jour

Dakarmidi – La réalisation d’un forage à Tassette et Bayakh Thieudème, dans la commune de Diender (Thiès) va permettre un renforcement de la production additionnelle d’eau de 60 000 m3/jour au cours de l’année 2018, a annoncé, lundi, le président de la République, Macky Sall.
« Cette production additionnelle d’eau sera néanmoins renforcée dans le courant de l’année 2018 avec 60 000 autres mètres cube par jour dans le cadre des travaux d’un nouveau forage au niveau de Tassette et de Bayakh Thieudème, dans la commune de Diender », a-t-il dit.

Le chef de l’Etat procédait à la pose de la première conduite qui marque le démarrage des travaux de construction de la troisième usine de Keur Momar Sarr (KMS3). Macky Sall a appelé à « investir davantage dans l’accès à l’eau potable indispensable à l’amélioration de la santé des populations et au renforcement de la compétitivité de notre économie ». Pour le chef de l’Etat, le projet KMS3 est mené dans le but d’augmenter la capacité installée sur le lac de Guiers, ce qui « contribuera à renforcer significativement nos bonnes performances en matière d’assainissement et d’hydraulique urbaine ».

La réalisation d’une troisième usine à Keur Momar Sarr permet un égal accès à l’eau pour toutes les populations, quelle que soit leur position géographique, a-t-il souligné. « C’est bien le sens du projet KMS3 qui constitue une réponse pertinente et durable en matière d’alimentation en eau potable. KMS3, avec une production de 200 000 m3/jour sera incontestablement le projet le plus important en matière d’hydraulique urbaine depuis notre indépendance », a-t-il vanté.

KMS3 a été possible grâce à la mobilisation par la Sones d’un financement de 274 milliards de francs CFA auprès des partenaires financiers. C’est un projet qui « dotera le Sénégal de la plus grande usine de production d’eau jamais réalisée et permettra à plus de 85 000 ménages d’avoir accès à une eau potable en qualité et en quantité suffisante ».

Il entre en droite ligne des engagements pris par les pouvoirs publics au niveau des institutions internationales dans le domaine hydraulique. « Je voudrais relever pour m’en réjouir l’alignement de ce projet KMS3 à nos engagements internationaux en matière de gestion intégrée des ressources en eau en droite ligne avec les objectifs de développement durable », a souligné le Président Sall.
La rédaction avec APS