Fraude au Bac 2017: Près de 10 mois de détention préventive, les inculpés à la barre

Dakarmidi – Les suspects dans l’affaire de la fraude au Baccalauréat 2017 passent à la barre, après près de 10 mois de détention. A moins d’un renvoi, ils seront jugés jeudi prochain, 24 mai, par le tribunal correctionnel de Dakar. Au regard du nombre de prévenus, une quarantaine, le procès risque d’être renvoyé pour être tenu en audience spéciale.

En fait, dans cette affaire, 43 personnes étaient initialement inculpées pour association de malfaiteurs ainsi que pour les chefs de fraude aux examens et concours, obtention frauduleuse d’avantages matériels indus, blanchiment et complicité. Parmi les inculpés, il y a 3 professeurs de lycée, 3 agents de l’Office du Bac, 1 proviseur de lycée, 23 candidats, 3 bacheliers qui ont décroché leur diplôme par la fraude en 2016 et d’autres personnes comme des étudiants et individus évoluant dans divers domaines d’activités.

Selon enquêteplus, seuls 17 inculpés avaient été placés sous mandat de dépôt. Le reste avait été placé sous contrôle judiciaire. Toujours est-il qu’après instruction, les trois agents de l’Office du Bac ont été blanchis par le Doyen des juges. Mais le procureur avait attaqué l’ordonnance de non-lieu délivrée à eux par le juge Samba Sall. Finalement, la Chambre d’accusation a confirmé la décision du magistrat instructeur.

Les prévenus ont été appréhendés par la Section de recherches de la gendarmerie et la Division des investigations criminelles (Dic), en collaboration avec les commissaires du Plateau, de Kaolack, de Tivaouane et de Diourbel. Ces deux entités ont été actionnées par le procureur de la République, après le scandale né de la fuite sur les épreuves de français et d’histo-géo. Les sujets de ces matières étaient entre les mains de certains candidats, avant même qu’ils n’entrent en salle. L’enquête a révélé que les épreuves étaient monnayées entre 25 000 et 200 000 F Cfa.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom