Fertilité en Afrique: Macron se met à dos les mères françaises de familles nombreuses

Dakarmidi – Réactions tardives mais peut-être contrariantes pour le chef de l’Etat français Emmanuel Macron, qui en a remis une couche sur la fertilité des femmes africaines. C‘était le 26 septembre, alors qu’il participait à l’événement Goalkeepers (organisé par la fondation Bill et Melinda Gates), qui se tenait en marge de l’Assemblée générale des Nations unies à New York.

Le président français a alors établi un parallèle douteux entre les familles nombreuses, en particulier dans les régions les plus pauvres d’Afrique, et le manque d‘éducation. “I always say: présent me the lady who decided, being perfectly educated, to have seven, eight, nine children” (Je l’ai toujours dit : présentez-moi la femme qui, en étant parfaitement éduqué, a choisi d’avoir 7, 8 ou 9 enfants).

Le faisant, le président Macron essayait de souligner que la parentalité devait être un choix. Mais ses propos ont eu du mal à convaincre. Si en Afrique les réactions se font attendre, de nombreuses femmes ont fini par réagir sur les réseaux sociaux, d’abord aux Etats-Unis, puis en maintenant en France. Avec le hashtag #PostcardsForMacron, des diplômées et mères de plusieurs enfants ont partagé leurs expériences. En France, le hashtag était en tête des tendances avec plus de 20 000 posts à ce propos les mercredi et jeudi.

Ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron s’attaque à la fertilité en Afrique. En juillet 2017, il avait du reste lié les problèmes de développement sur le continent au fait que les femmes africaines aient “sept à huit enfants”. Toutefois, au cours d’un voyage au Burkina Faso, quatre mois plus tard, il a tenté d‘éclairer son propos, affirmant que les femmes africaines devraient avoir le libre-arbitre pour décider de telles questions.

La rédaction