Exposé de motif sur le financement des PME en prélude de la 4e édition de l’Africa Financial Meeting initié par Rapha Group Consulting (RCG) les 13 et 14 Juin prochain

Dakarmidi- Un échange avec la presse sous forme des présentations a eu lieu cet après-midi du Mercredi 22 Mai 2019 au salon des PME sis au siège de la société générale de Banque au Sénégal (SGBS) sous la houlette de Rapha Consulting Group (RCG) dirigé par Monsieur Nicolas Etoyi, spécialiste leasing et Management de guerre commerciale en compagnie de l’entreprise Globus représentée par Mme Sophie Carvalho, consultante et spécialiste du Marketing, Monsieur Mardel (intervenant) et Mme Diedhiou Nathalie chargé des expositions des PME de l’Africa Financial Meeting (AFIM).

 

Une rencontre qui s’inscrit en prélude d’un événement panafricaniste majeur : Africa Financial Meeting (AFIM) autour de la finance qui aura lieu les 13 et 14 Juin prochain à Dakar sur un thème central : Comment accélérer les projets de croissance et de financement des PME ? initié par le Rapha Group Consulting.

Dès l’entame des échanges avec la presse, Mme Edwige Nancy DABONTIN, spécialiste en communication et leadership en sa qualité de modératrice à expliquer l’objet de la rencontre en précisant le thème du jour : Pourquoi les banques ne financent pas et quelles démarches pour l’obtention de financement des PME ?

En effet l’accès aux financements des investissements ou des crédits des petites et moyennes entreprises (PME) est l’une des principales problématique rencontrée par les entreprises Sénégalaises et Africaines dans le cadre de leurs projets de croissance pour certaines, et d’autres dans le besoin de financement de leurs projets d’expansion ou d’investissement, de développement par l’innovation ou à l’export pour une dimension de compétitivité à l’internationale.

Maintenant pourquoi les banques ne financent pas et quelles démarches pour l’obtention de financement des PME ?

Une question pertinente qui a été au coeur du débat avec l’intervention de Monsieur Etoyi qui a montré que  «…Les PME présentent un regard complexe dans la définition de l’information globale de leurs activités,certaines,dans ces conditions, l’institution de financement qui peut être une filiale à besoin d’un petit peu plus des données d’entreprise pour faire confiance,d’autres en moyenne présentent des risques de manque de garanties demandées par les banques. Soulignons également que les entreprises qui présentent un regard de développement mais sont dans l’informel sont moins crédibles devant les institutions financières malgré leurs activités économiques et sociales d’impact. Enfin, on peut noter que les banques n’ont pas encore confiance aux PME qui n’ont aucune information satisfaisante malgré leurs activités économiques d’innovations, le manque de prendre des risques pour entrer au coeur du problème de financement, ces conditions générales montrent que les banques n’osent pas financer. Il y a une absence de communication entre ces deux parties.»

En sa qualité de spécialiste de la finance, Monsieur Etoyi est revenu aussi sur beaucoup de points essentiels en montrant d’autres modèles de financement innovant et performant qui existent tels que le leasing , la méso finance pour aider les entreprises et start up à créer les richesses de nos économies.

Last but not least  « Promouvoir, vulgariser et créer des points d’informations financières à la portée des acteurs concernés est une opération de grande urgence pour le développement  en même temps un challenge pour trouver un financement, telle est la raison de AFIM » déclare t-il.

L’un des principaux objectifs de AFIM est de soutenir le développement des micro, petites et moyennes entreprises (PME) qui jouent un rôle essentiel dans l’expansion du secteur privé. Et pour en bénéficier rendez vous les 13 et 14 Juin prochain avec tous les Africains pour explorer l’univers des financements des PME avec Rapha Group Consulting (RCG) car Sénégal émergent oblige.