Émouvant témoignage de Pape Malick Sy sur Serigne Alioune Mbacké : « un homme bon est parti, laissant derrière lui une œuvre colossale »

Dakarmidi – Serigne Pape Malick Sy accompagné de son cousin Serigne Maodo Sy Abdou et de son neveu Mame Maodo, fils d’Al Maktoum et qui a fait l’école avec le défunt Serigne Alioune Mbacké, ont fait le déplacement à Touba au nom du Khalife général des Tidjanes Al Amin et à leur nom propre, pour accompagner le digne fils de Gaindé Fatma dans sa dernière demeure. Le cortège avait quitté Dakar un peu avant midi, et est passé par Diourbel pour récupérer Serigne Mountaha Mbacké qui devait diriger la prière mortuaire.

À Touba, Pape Malick Sy en fin orateur, empruntant avec rigueur, le style de Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Maktoum, a dans une sorte d’oraison funèbre, salué la mémoire du disparu par des mots forts empreints d’émotion et de souvenance. Pape Malick Sy fera les éloges de l’illustre disparu dans son multiculturalisme et son caractère élevé d’homme multidimensionnel, qui avait brisé les frontières des tarikhas pour tisser dans leurs profondeurs des liens féconds d’amitié, de fraternité, de solidarité fondée sur l’unité et la diversité.

Le marabout s’arrêtera dans le savoir vivre, l’élégance et la politesse du défunt, non sans faire fi de sa sérénité et de sa discrétion. Pape Malick Sy révèle donc avoir perdu un ami, un frère, un confident, mais il dira aussi avoir perdu comme le sentiront tous les sénégalais, un puissant maillon, qui s’est toujours battu pour la stabilité culturelle, ethnique et religieuse du pays.

La rédaction