Dialogue national sur le pétrole et le gaz : Et si on travaillait avec méthodologie ?

Dakarmidi – L’initiative de la journée de dialogue national sur le pétrole et le gaz est assurément à saluer.

Je suis persuadé que la gestion de nos ressources naturelles doit intéresser un maximum de Sénégalais et pas uniquement les spécialistes.

Cependant, la manière de faire pose problème en termes d’efficacité. On ne peut en une journée faire le tour de la question et surtout lorsque la prise de parole est partie dans tous les sens. Certains ont utilisé leur temps de parole pour tresser des lauriers au Président de la République et casser de l’opposition tandis que d’autres ont fait un hors sujet remarquable. C’est tout à fait normal puisque le format ressemblait plus à un forum (wakh sa khalat) qu’à un dialogue structuré autour d’un agenda avec des points de l’ordre du jour. Une journée gâchée donc ?

Je ne sais pas comment le rapporteur (s’il y en a eu) va s’y prendre pour restituer cette journée.
Pourquoi ne pas avoir choisi un format plus efficace en termes de méthodologie ?

Par exemple avec des ateliers spécifiques sur l’état des lieux, les acteurs, les enjeux, les perspectives et enfin une plénière de restitution de ces groupes de travail.

Il me paraissait impossible de faire tout cela en l’espace de quelques heures.

Il aurait donc fallu penser cette rencontre en amont. Pas quelques jours avant la date choisie. Plutôt plusieurs semaines ou mois auraient été nécessaires pour s’assurer de la représentativité de tous les acteurs (politiques, économiques, socio-culturels, médias…) et au sortir de cette rencontre bien pensée, renforcer le COS Petro-Gaz avec des acteurs divers et variés, bien renseignés au préalable.

Le truc d’hier n’aura pas vraiment fait avancer le schmilblick mais si ceux qui étaient dans la salle s’en satisfont…

Abdou Khadre Lo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom