Conseil Présidentiel…, la nouvelle pièce de théâtre du Président Macky SALL ! (Par A. B. MBOUP)

Dakarmidi – Le Président Macky SALL persiste dans ses erreurs avec les membres de son parti en regroupant les jeunes à travers des meeting politiques faussement appelés ”forum de l’emploi” .
L’emploi des jeunes est une question sérieuse et mérite un traitement sérieux.

Le problème de l’emploi au Sénégal ne se règle pas de façon conjoncturelle mais structurelle .

En tant qu’opposant et pendant près de 03 ans , Macky SALL avait sillonné le territoire national. N’avait il pas rencontré les jeunes pour connaître la problématique de l’emploi des jeunes pour y remédier une fois au pouvoir ?

En Juin 2012,le Président de la République Macky SALL avait organisé régulièrement des Conseils des ministres décentralisés dans toutes les régions du Sénégal et avait promis au Total : 3191,6 milliards de FCFA.

N’avait il pas rencontré les jeunes et connaitre le défi de l’emploi dans chaque région ?

Lors de son premier mandat n’avait il pas promis 500000 emplois en 5 ans ?

Lors de sa campagne en 2019 n’avait il pas promis 1million d’emplois aux jeunes de la banlieue ?

Après 09 ans dans les gouvernements de Abdoulaye Wade et 09ans comme président de la République ,Macky SALL se réveille de son long sommeil pour dit-il rencontrer les jeunes à travers un conseil présidentiel pour essayer de comprendre le problème de l’emploi des jeunes !

Le Président de la république , Après les violentes manifestations secouant son régime , nous disait qu’il avait compris mais malheureusement il a tout compris sauf l’essentiel car après les déclarations politiques ,il faut faire face aux réalités économiques .

Le Président Macky SALL avait annoncé un plan de relance économique dénommé PAP2A qui ne prend pas en compte cette nouvelle orientation . A t’il abandonné le PAP2A comme son Yonu Yokute ?Le Président Macky SALL nous a habitué à une gouvernance des slogans et des chiffres mais jamais une gouvernance axée sur un modèle basé sur nos réalités. Pourtant il est censé être la personne la plus renseignée du pays , il sait depuis son élection à la magistrature suprême en 2012 que chaque année, 300 mille nouveaux demandeurs d’emploi arrivent sur le marché du travail alors que l’État n’offre en moyenne que 30 mille nouveaux postes.

Pourquoi le Président Macky SALL ne s’est jamais posé la question de ce que deviendraient les 270000 autres demandeurs d’emploi ?

Certains n’hésitent pas à prendre les pirogues de fortune. La majorité de ces migrants sont des pêcheurs qui disent avoir perdu tout espoir au Sénégal car, disent-ils, ils n’ont plus accès aux ressources halieutiques. Parce que les autorités publiques ont attribué les licences de pêche aux étrangers.

Le Président Macky SALL doit savoir que si toutes nos ressources profitent à l’étranger ,notre population va également suivre la destination de ces ressources !

Nos gouvernants prennent toujours comme prétexte le problème de l’employabilité pour se justifier de leur mauvaise politique de l’emploi .Pourtant 31% des demandeurs d’emplois sont des diplômés de l’enseignement supérieur.

Après l’obtention de ces diplômes, les jeunes rencontrent de grandes difficultés pour obtenir un emploi qui répond à leur cursus et leurs formations l’environnement Économique est plus favorable aux multinationales. Tout jeune qui crée une entreprise sera dans de grandes difficultés car il ne bénéficiera d’aucun accompagnement de la part de l’Etat pour être compétitif devant les grandes entreprises étrangères .

Comment faire de l’auto-emploi si

derrière 64 % des petites et moyennes entreprises (PME) disparaissent avant leur premier anniversaire? L’une des causes de leur mort précoce est l’absence de crédit (qui favorise la croissance et la création de richesses ) et la préférence de l’expertise étrangère qui fait qu’elles n’ont pas des parts de marchés dans les différents projets de l’Etat .

Pourtant ailleurs comme en Afrique du Sud 80 % des PME-PMI fêtent leur 5e anniversaire. Pourquoi le Président Macky SALL ne s’est jamais posé la question pourquoi pas au Sénégal ?

Pour lutter contre la problématique de l’emploi , Il faut nécessairement un patriotisme économique pour aider ces PME sénégalaises .La commande publique doit aller aux entreprises Sénégalaises. Il faut donner la priorité aux PME sénégalaises sur certains marchés publics si l’écart de prix est raisonnable.

L’Etat ne peut pas créer tous les emplois nécessaires certes , mais il doit être le garant d’un environnement économique favorable au service de l’activité économique ,donc au service de l’emploi d’où l’importance de solidifier son secteur privé national. C’est ainsi qu’il faut comprendre la déclaration de feu Mansour Kama(Paix à son âme) «Le secteur privé national considère que très souvent, il est un peu laissé au bord du chemin lorsqu’il s’agit de grands projets. Parce qu’à priori l’Etat pense qu’il n’a pas la capacité. Nous ne sommes pas là pour être simplement des sous-traitants ou des gens à qui on a donné une petite portion.

L’Etat devrait nous faire confiance comme challengers sur des grands projets pour savoir si nous sommes capables de créer et de mobiliser des financements»

L’Etat a l’obligation d’aider les PME qui sont les grands créateurs d’emplois .L’Etat sénégalais doit être économiquement patriote surtout en soutenant le secteur informel qui occupe une bonne partie de l’économie et couvre 97,0% des unités économiques recensées au Sénégal.

Le gouvernement sénégalais s’est toujours glorifié d’un taux de croissance de 7% alors que l économie est à 80% aux mains des français et étrangers, tous les grands projets sont pour des entreprises étrangères.

Le Problème d’emploi au Sénégal est lié à un problème de gouvernance et de modèle économique .Tant qu’on aura pas réglé ces problèmes tous les efforts consentis seront improductifs et se traduiront en gouffre à milliards.

Une politique d’emploi est un cadre harmonisé entre le public et le privé avec des partenariats structurants .

On ne peut pas parler de l’emploi des jeunes tant que l’industrie facteur de générateur d’emplois de masse n’a pas une place de choix dans notre modèle économique. L’industrialisation permet de fournir de l’emploi dans l’agriculture et dans la transformation.

Au déficit de la création d’emplois ,il faudrait également remédier à la question des licenciements abusifs et la protection de l’emploi dans les entreprises érigées en zone de non-droit avec une absence totale de contrôle de l’inspection du Travail .Des milliers d’emplois sont détruis dans les PME ,ces chiffres sont exacerbés par la COVID19 malgré l’interdiction de licenciement durant la pandémie .

Force est de constater que le Sénégal n’a pas de politique d’emploi , la DER ( Délégation à l’entrepreneuriat Rapide ) dernière trouvaille du Président Macky SALL comme ses frères siamois l’ANPEJ, le FONGIP…est un vrai échec , trop impertinent et clientéliste . L’entrepreneuriat n’est jamais rapide .
Il faudrait auditer toutes ces politiques à fin de ne pas commettre les mêmes erreurs .

* Par Alioune Badara MBOUP

Aminata:

This website uses cookies.