Communiqué de presse – Forces vives de Benno Bokk Yakkar : Accusations contre accusations, Ousmane Sonko au banc des accusés

Dakarmidi- Ousmane SONKO est coupable de mensonges, de dénonciation calomnieuse, de fausses accusations, d’exercice illégale d’une profession libérale et de délit d’initie.
A Ousmane SONKO, nous disons ceci : « il est écrit qu’on peut tromper une partie du peuple tout le temps. Il est encore écrit qu’on peut tromper tout le peuple une partie du temps. Il est en fin écrit qu’on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps ».
Au peuple Sénégalais souverain, nous déclarons persistons et signons que le mutisme d’Ousmane SONKO est plus que coupable face aux graves accusations appuyées par des faits précis de Madiambal Diagne. Mais il se trouve que SONKO est coupable à tous niveaux.
D’abord SONKO accuse nommément et publiquement à travers les médias le directeur des domaines de détournement de deniers publics portant sur une somme de 94 milliards FCFA. En outre, SONKO déclare ensuite avoir porté plainte contre Mammouth Diallo, alors qu’en réalité, la plainte déposée auprès du Procureur au nom de son parti politique Pastef, n’est dirigée contre personne. C’est une plainte anonyme. Ensuite les 94 milliards déclarés deniers publics par SONKO appartiennent aux héritiers de feu Ndiaga Ndoye propriétaires du TF n 1451/R. Première question comment cette somme devant être payée aux ayant droit et n’étant pas encore décaissée par l’Etat du Sénégal peut-elle faire l’objet de détournement ?
Deuxième question comment SONKO (tierce personne) peut-il avoir des intérêts à hauteur de 12 milliards sur des deniers qu’il déclare publics mais supposés appartenir à ses clients ?
Troisième question comment ces 94 milliards devant être payés, à titre d’indemnités à des ayant droit peuvent ils être considérés comme des deniers publics ? Pourquoi le camp de SONKO s’empresse de démentir un article de presse concernant « Tullow Oil » et non Madiambal qui a publiquement accusé le leader de Pastef ? Nous attendons de la part de SONKO des réponses précises à ces quatre questions. Après les graves accusations de Madiambal, le Pastef faisant dans le dilatoire publie un document dans lequel on parle de détournement présumé de 94 milliards en citant cette fois le directeur des domaines comme complice.
Les FORCES VIVES DE BBY déclarent que le Procureur de la République doit s’autosaisir mais non pas sur une affaire civile dont les ayant droit, à savoir les héritiers NDOYE n’ont intenté aucune action en justice, mais sur les agissements de SONKO coupable de mensonges, de dénonciation calomnieuse, de fausses accusations, d’exercice illégale d’une profession libérale et de délit d’initié.

 

Fait à Dakar le 11 Janvier 2018
Le Coordonnateur
Abdoulaye Gallo DIAO
Membre du Bureau Politique du PS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom