Communiqué de la FDS sur la Crise universitaire : Un étudiant qui meurt, c’est l’espoir de toute une famille qui s’enflamme

Dakarmidi – Toute la politique de Macky Sall se fonde sur la violence  pour conserver un pouvoir en perte vertigineuse de légitimité. Pour lui, il faut embastiller ses adversaires, réprimer les marches, mater les enseignants et les étudiants qui protestent pour réclamer des conditions de travail et d’études décentes. En 2014, l’étudiant Bassirou Faye a été sacrifié dans des circonstances déplorables et jusqu’à présent non élucidées. Pourtant, il faisait simplement partie d’une communauté de pauvres étudiants qui réclamaient leurs bourses.  Tout récemment, au mois d’avril dernier, certains lycéens de Thiès ont failli perdre la vie lors d’une manifestation pour réclamer leur droit à l’éducation. Les élèves Amady Touré et Ousmane Mbaye du lycée Malick Sy de Thiès sont handicapés à vie, la faute à la violence aveugle des forces de l’ordre.  Les enseignants ont été tabassés à Ziguinchor lors d’une marche pacifique. La violence est la seule  réponse que le gouvernement de Macky Sall est capable d’apporter aux revendications des élèves et des étudiants. C’est inacceptable.

Aujourd’hui, c’est au tour des étudiants de l’université Gaston Berger de Saint-Louis de subir la violence meurtrière des forces de l’ordre. Le bilan est trop lourd. Un étudiant qui meurt, c’est l’espoir de toute une famille qui s’enflamme.Lors de leur manifestation exigeant la gratuité de la restauration pendant deux jours, suite au retard du paiement des bourses, l’étudiant Fallou Sène a perdu la vie. La gendarmerie a ouvert le feu sur les étudiants.Cet acte odieux et criminel est inadmissible dans un campus universitaire, lieu d’acquisition de connaissances. Toutce que les étudiants et les élèves demandent, c’est d’avoir un enseignement de qualité.

Forces Démocratiques du Sénégal (FDS)  s’incline devant la mémoire de l’étudiant Fallou Sène et exprime sa profonde indignation devant ce crime barbare. Les auteurs de la mort tragique de Fallou Sène doivent être traduits devant les tribunaux. FDS exige la démission du  gouvernement. Car, un gouvernement qui tire sur des enseignants, des élèves et des étudiants ignore l’importance de l’éducation dans la construction de la nation et perd toute légitimité. Force démocratiques du Sénégal (FDS) appelle les forces patriotiques à se mobiliser pour faire face à Macky Sall qui n’a plus que la violence à opposer aux revendications démocratiques de  son peuple.  Les citoyens, épris de justice, d’égalité et de liberté doivent occuper la rue à côté des étudiants pour exiger le départ de Macky Sall. C’est le début d’une révolution citoyenne.

                                        

Fait à Dakar, le 16 mai 2018

Contacts : 775410837 / 774380188