Cheikh Ahmadou Kara Mbacké victime d’incompréhension ou de jalousie ? ( Par Yamoussa Camara )

Dakarmidi- Dans une publication à travers les réseaux sociaux nous lisons ceci : «Pour son anniversaire, Serigne Modou Kara a offert au Président Macky Sall le Xassaïde Mafatihoul Bichri, « les clés de la joie » symbolisé par un tee-shirt.

Le Général KARA va accompagner le Président Macky Sall pour sa gratitude exprimée à l’endroit de Serigne Touba.»

Par ce geste s’ouvre à travers les réseaux sociaux une série de partage d’un audio où on entend la voix de Serigne Abdou Samad ibn Serigne Chouhaibou Mbacké faisant  un recadrage du comportement de Cheikh Ahmadou Kara dans ses relations avec le Président Macky Sall.

Jalousie ou incompréhension ?

Sachant que Le contexte actuel nous pousse à nous interroger à d’éventuels troubles à venir, je me permets d’apporter cette modeste contribution non pas parce qie je suis journaliste voulant utiliser mon organe pour m’exprimer mais en tant que citoyen et disciple de la philosophie et Tarbiyah proposées par Cheikh Ahmadou Kara qui répond  » Harfan bi Harfin  » (Conformément) à la volonté de Serigne Touba en cette fin des temps où l’humanité et plus particulièrement le Sénégal sombre dans la perte des valeurs fondant toute bonne nation.

Oui je me permets de montrer ma sympathie, ma soumission à ce fait et geste qui sont des preuves ou symboles d’une générosité qu’il commença  par les dignes fils de Serigne Touba en leur temps  sans entrer dans les détails.

Sache notre Général que ceux qui te jalousent seront toujours perdants car ignorant ta démarche dans le sentier de la mission de Serigne Touba.

Loin d’être ton avocat, je ne saurais être indifférent à ces attaques sans fondement valable et il faut battre le fer quand il est chaud.

Et Si tant il est vrai qu’oublier doit être le propre de l’homme, il faut cependant reconnaître qu’oublier peut parfois être synonyme de trahison. Voilà pourquoi nous nous faisons le devoir de partager notre conviction à nous et voyons en vous la voix des sans voix, celui qui a donné à Serigne Touba son mérite et son statut indélébile  de Sauveur de l’humanité et scandant partout que Serigne Touba a dit «  Dieu m’a donné l’ordre de proclamer que je suis un asile et dernier recours, quiconque veut le bonheur ici-bas et dans l’au-delà doit se réfugier auprès de moi « . Qui pour contester cela ?

Sachez que le monde tend à sa fin en ces temps de crise où le désarroi s’empare de la jeunesse et la pousse vers la drogue, l’alcoolisme et toutes sortes de perversion du corps, de l’esprit et de l’âme, l’acquisition, de connaissances et de valeurs, furent  une de tes grandes  préoccupations pour nous trouver une source d’humanisme Bamba Fepp,  inépuisable Diwan Silkoul Jawahiri fii Akhbari Sara hir qui pourrait soutenir notre énergie, faire jaillir des idées et nous donner la force de ne jamais faiblir dans l’action et dans nos oeuvres pour servir Serigne Touba.

Dois je rappeler les interventions pendant les hivernages où les eaux assiegent et stagnent au milieudes populations de Touba et de la banlieue pour leur apporter aide et soutien.

Dois je rappeler le programme Fagaru ci Sett pour contribuer à la lutte contre l’insalubrité dans ce pays surtout à Touba pendant le grand magal avec tes propres moyens.

Dois je rappeler les vies sauvées à la sueur et laborieux geste de tes talibés ayant donné leur sang au centre de transfusion sanguine.

Dois je rappeler les jeunes marginalisés qui vivaient dans les grottes, aujourd’hui  citoyens modèles, re-insérés dans la société pour bâtir ce Sunugaal.

Dois je rappeler,  rappeler, rappeler ton fameux donde 28 millions pour faciliter l’accès à une eau de qualité à Touba.

Dois je rappeler et rappeler encore une fois les rendez vous de fin d’année où moi qui vous parle songeait aux virées nocturnes pour soulager nos passions et désirs terrestres.

Rassembler la jeunesse pour une nuit de louanges et de gloires au Seigneur à travers les panégyriques de Cheikhoul Khadim chantés par la merveilleuse mélodie divine.

Et comme les faits sont sacrés allez lire dans son ouvrage les 12 noms du Serviteur de Khadimou Rassoul au poème intitulé BAMBA :

 »N’eût été mon état de dernier des derniers j’aurais poussé des ailes en scandant Dieuredieuffé Serigne Touba  »

Ô combien son amour est immense et pur, et y’a pas longtemps la voiture de luxe Limousine utilisée à d’autres fins pour s’attirer gloire et vantardise  servait de bibliothèque mobile pour les nobles Khassaides de Serigne Touba.

Ô combien il est soumis à Bamba, sauveur de l’humanité.

Maintenant pour qui veut l’entendre dans la vie « Il faut savoir ce que l’on veut : Quand on le sait : Il faut avoir le courage de le dire. Quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire.»

Et Il y a bien des illusions à dissiper sur la personne de Cheikh Ahmadou  Kara Mbacké  » GENERAL, AMIR, ALKATY, GOUVERNEUR BAMBA FEPP  » qui à notre égard reste toujours incompris car telle est la marque des grands hommes de l’histoire, et que disait Sékou Touré à ce propos :  » Dans l’existence de chaque peuple, il est des moments, des lieux et des hommes que la mémoire humaine et la Conscience populaire inscrivent de façon indélébile dans le registre de L’histoire. Chaque peuple a ses meilleurs fils, ses meilleurs serviteurs, ses héros. C’est une vérité de tous les temps, que ce ne sont pas les héros qui font l’histoire, mais plutôt c’est l’histoire qui fait ses héros : C’est le peuple qui consacre les héros et les perpétue. »

Serigne Touba t’a hissé au panthéon de ces hommes, héros éternels et soldats infatigables au service de leur peuple.

Et par la grâce de Dieu je peux encore témoigner et clamer haut et fort cet homme multidimensionnel aussi victime de jalousie de la part de bon nombre de personnes dans ce pays, mais malheureusement la véritable jalousie fait toujours croître l’amour.

Parce que tu es incompris raison pour laquelle au lieu de te côtoyer, prendre contact avec ton humble personne pour savourer les délices provenant de l’univers de Serigne Touba, ils s’empressent de te juger, de te calomnier et te mettre en mal avec le peuple.

Heureusement Dieu s’adresse aux doués d’intelligence, et aussi Les calomnies sont pour nous un motif de remercier Dieu et de nous réjouir quand nous n’avons pas donné occasion à ce que l’on dit contre nous ; nous sommes heureux si Dieu nous fait la grâce de souffrir pour la justice, d’aimer le mépris et la confusion, et de rendre le bien pour le mal. 
Citation de Saint Vincent de Paul ; Les maximes spirituelles (posthume, 1576)

Serigne Touba notre sauveur ajoute s’adressant au Seigneur  dans le saint Khassida Matlaboul Chif’ai :  » Mets dans nos coeurs l’amour mutuel sans contestation ni envie réciproque  »

Chez le Général pas de place pour ceux qui ignorent la bonne intention- la bonne parole et la bonne action.

Last but not least le combat continue

Méditez-y ?

Votre serviteur Yamoussa Camara

Journaliste-Chroniqueur à Dakarmidi.net et membre des cellules de communication (PVD-Diwanu Bamba Fepp)