BRT: L’AUDACE DE LA VISION D’HOMME D’ÉTAT Par Mamadou Ndione DG du COSEC

Dakarmidi- Un homme d’État agit sur le présent en ayant comme ligne de mire l’avenir.
Cest ce qu’a compris le Président Macky Sall qui, en 7 ans a mis en œuvre des politiques qui ont, entre autres, permis de construire ce que nous voyons tous à Diamniadio avec les sphères ministérielles, le Parc Industriel, Dakar Arena, la Gare des Gros Porteurs, le Marché d’Intérêt National, le Parc des Expositions, l’Hôtel Radison, les immeubles à usages de bureau et d’habitation et le Centre International de Conférence Abdou Diouf. Bientôt l’Université Amadou Matar Mbow démarrera ses enseignements à Diamniadio et
le Train Express Régional sera réceptionné et arrivera aussi à Diamniadio où seront érigés, le Stade Omnisport, le Siège Ouest africain des Nations Unies et tant d’autres réalisations.

Diamniadio s’est fait en cinq ans puisque le premier projet qui y a été réceptionné est le CICAD en fin 2014 ! Diamniadio continuera de se faire en fast-track dans une approche globale alliant connectivité et ville intelligente pour corriger au départ les limites des villes héritées de la colonisation.

Pour comprendre la grande prouesse faite par l’Homme d’État Macky Sall en 5 ans à Diamniadio, il faut se rappeler que les bases du travail de transformation du Grand Paris sous Napoléon 3 avec Haussmann comme Préfet concepteur se sont faites en 18 ans.

Comment le Paris de l’époque au milieu du 19ème siècle avec ses ruelles peu éclairées et insalubres s’est faite pour au fil des and devenir la belle Capitale française que l’on connaît aujourd’hui ?

Au début, il a fallu agir en termes de transformation radicale ? Pour transformer Paris, il a fallu démolir entre 1853 et 1868 plus de 18 000 maisons. Il a fallu que Napoléon 3 souscrivit un prêt équivalent à 25 milliards d’euros soit plus de 16 000 milliards de francs CFA. Il a fallu au moins 18 années pour conformément au plan de Haussmann élargir les rues de Paris et surtout absorber beaucoup de communes pour les mettre dans l’escarcelle parisienne afin de permettre les investissements qui suivront pour donner naissance aujourd’hui à la Capitale française qui caracole à la tête des premières villes touristiques du Monde.

Au Sénégal, après Diamniadio, le TER dakarois , les investissements massifs sur le parc de bus de Dakar Dem Dikk et les politiques d’accompagnement massifs de transporteurs privés nationaux, voilà le projet de Bus Rapide de Transit ou BRT qui permettra en 2022 de transporter 300 000 passagers par jour et traverser 14 Communes sur plus de 18 km avec des voies spécifiquement dédiées pour au moins un gain de temps du double au simple. Le BRT, est un pan important de la vision d’Homme d’État du Président Macky qui a mis son empreinte digitale en termes de réalisations dans chaque coin et recoin du Sénégal conformément à sa vision de territorialisation des politiques publiques et d’inclusion sociale.

Une vision et une traduction concrète ont besoin de l’accompagnement collectif de chaque citoyen pour ensemble relever le défi.

Au nom des générations futures, chaque citoyen doit apporter sa pierre à l’édifice et à l’audace d’agir en marche et éviter de trop prêter attention aux oiseaux de mauvais augure.

Quand Paris se faisait, il y avait des oiseaux de mauvaise augure qui, fort heureusement n’ont pas empêché Paris de se faire.

Comme toutes les grandes Capitales actuelles Monde, Dakar se fera. Il est en train de se faire avec le Président Macky Sall qui a compris qu’on ne doit pas attendre d’atteindre les 8 millions d’habitants dakarois projetés en 2035 pour constater les goulots.

Le Président Macky Sall agit maintenant pour aujourd’hui et demain.

Il a raison d’agir parcequ’il est un Homme d’État qui dans la semence actuelle voit la récolte à venir. Il le fait à tous les points de vue.

Mamadou Ndione
DG du COSEC