Annulation du 26è congrès du Rehfram à Dakar: Macky Sall face aux épreuves et coups bas des franc-maçons

Hommes d'affaires véreux: Macky Sall brandit le bâton

Dakarmidi – La société sénégalaise est debout et reste très vigilante sur les questions liées à l’homosexualité et à la franc-maconnerie. Des voix se sont relayées sur les réseaux sociaux principalement sur WhatsApp pour informer le public sénégalais de la tenue d’une rencontre au King Fahd de gens supposés appartenir au secte des franc-maçons. La tension était vive et les réactions sur les fréquences radio ont donné de la tonalité à ce rendez-vous manqué.

Heureusement que les autorités étatiques ont jugé nécessaire de faire annuler cette rencontre. L’imam Massamba Diop s’en explique:  » Le Président Macky Sall a su écouter son peuple, et nous devons en tant que musulmans le remercier pour cet acte courageux » a expliqué l’imam. Cette page que l’on croyait tourner depuis le niet catégorique du Président Sall à son homologue américain, Barack Obama, en visite au Sénégal qui demandait à ce que les droits des transgenres et homosexuels soient respectés et protégés n’avait pas trouvé d’échos favorables à cette demande. Car la société sénégalaise n’était pas encore prête à les accepter lui avait expliqué Macky.

Pour dire que le moindre déplacement est suivi, l’imam Diop a donné les détails de ce rendez-vous annulé:  » après avoir essuyé un refus à Dakar, les franc-macons ont ciblé la petite côte, Saly pour y tenir leur congrès, avant de renoncer pour s’envoler vers la République du Congo » a dénoncé l’imam.

Il en profite pour appeler la population à prêter main forte au Président Sall qui subit la pression des lobbies maçonniques. Il en veut comme preuve le départ précipité de Francois Bozizé, ex Président centrafricain, qui avait refusé de leur offrir une hospitalité et contre qui ils ont fini par comploter.

Son appel et l’alerte qu’il sonne vont dans le sens de fortifier la position du Président de la République qui a besoin du soutien du peuple sur des questions de ce genre. Et faisant allusion à ce genre de pressions des lobbies maçonniques l’imam rappelle le cas de la Centrafrique :  » Nous devons prier pour le Président Macky Sall, parce que quand François Bozizé de la Centrafrique, a refusé de légaliser l’homosexualité dans son pays, comme cela lui avait été recommandé, les robinets du Fmi et de la banque mondiale lui ont été fermés » a constaté l’imam et sur ce il exhorte le peuple à soutenir Macky dans ce combat. En 1995 Abdoul Aziz Sy « Dabakh » s’était dresser sur leur chemin et ils ont manqué le retour de 2007 et celui de 2018.