Affaire Sonko: Les manifestants arrêtés restent à la police

Toute la journée de ce mardi, les enquêteurs ont passé leur temps à visionner les images provenant des caméras de surveillance pour confondre les accusés.

En plus de cela, ils ont auditionné des témoins. C’est seulement au terme de l’enquête qu’ils vont être déférés devant le procureur qui risque de les envoyer en instruction pour démoraliser les troupes de Sonko qui seraient tentées de reproduire ce qui s’est passé dans les rues de Dakar il y a deux jours.

Selon toujours les sources du journal L’AS, les jeunes arrêtés devraient être rejoints par d’autres, étant donné que les policiers ont identifié les potentiels casseurs à travers leurs identités sur Facebook. Ils ont été pistés à travers leurs positions radicales et leurs appels à l’insurrection sur les réseaux sociaux.