PUBLICITE
Accueil Actualité au Sénégal Affaire Sonko: Alternative sénégalaise exige le respect des droits d’Ousmane Sonko

Affaire Sonko: Alternative sénégalaise exige le respect des droits d’Ousmane Sonko

 » Nous demandons au gouvernement de respecter la loi. Ousmane Sonko est un citoyen, il est député, attendons la levée de son humilité parlementaire. Donc, il n’y avait pas lieu de lui adresser une convocation pour aller répondre à la Section de recherche. Nous demandons à ce gouvernement de rester serein et de cesser la provocation car les images qui font le tour du monde n’honorent pas le Sénégal. Tout ça, c’est la faute du gouvernement « , regrette Omar Badiane.
Alternative sénégalaise a par ailleurs abordé le sujet des élections locales prochaines. Et c’est pour demander la tenue sans délai de ces échéances, à défaut de mettre les collectivités locales sous délégation spéciale.
 
 » Nous demandons au gouvernement de fixer sans délai la date des élections locales car l’opposition qui demandait l’audit et l’évaluation des dernières élections est actuellement au pouvoir. Nous lançons un appel à l’opposition, à la société civile et aux chefs religieux d’exiger du président le respect des mandats pour lesquels les maires et les présidents de conseillers départementaux sont élus. À défaut de ne pas fixer la date des élections locales, nous exigeons la délégation spéciale au niveau des mairies au niveau des communes et des départements du Sénégal « , déclare-t-il. 
Omar Badiane, ancien allié d’idrissa Seck président du Cese, s’exprimait face à la presse à Thiès.

Exit mobile version