Affaire Aby Ndour/Atepa : le délibéré prorogé au 24 Août

Dakarmidi  – Le juge des référés du tribunal de grande instance de Dakar a prorogé au lundi 24 août 2020 le délibéré sur la procédure d’expulsion dirigée par Atepa Goudiaby contre Aby Ndour.

Prévu ce lundi, le délibéré de cette affaire qui oppose la chanteuse Aby Ndour et l’architecte Atepa est finalement prorogé au 24 août prochain.

Durant le procès, l’avocat de la chanteuse a plaidé pour amener le juge à déclarer irrecevable la procédure d’expulsion de sa cliente des lieux où elle tient son commerce. Selon Me Seydou Diagne, l’association SOS littoral n’est pas habilitée à initier cette action et que sa cliente dispose d’une autorisation de la mairie de Fann.

Les avocats de Pierre Atepa et Cie de botter en touche ces arguments avancés par Me Seydou Diagne.  Pour Me Ousseynou Ngom et Me Youssoupha Camara, Sos Littoral est fondé à ester en justice, car étant une association luttant pour la défense de l’environnement. Par conséquent le code l’environnement lui confère ce droit.

Pour ce qui est de l’autorisation brandie par l’avocat de Aby Ndour, ils ont laissé entendre qu’elle n’est pas légale parce que c’est l’Agéroute qui en a la compétence. Aussi, soutiennent-ils, les textes de l’Ageroute ne permettent pas la délivrance d’autorisation  pour des emprises de voies classées.

Me Ngom a fait état d’une arrêté préfectoral de 2017, interdisant toute installation dans la zone pour des raisons de non conformité au schéma d’urbanisme. Il a également évoqué des risques sécuritaires auxquels peuvent être exposés le Cardinal et le personnel de l’Ambassade du Mali.

Pour rappel, Pierre Atepa Goudiaby, l’association Sos Littoral ainsi que des sculpteurs installés sur la Corniche Ouest reprochent à Aby Ndour d’occuper l’espace où elle tient son commerce.