Actualités du jour: le parrainage toujours au menu des quotidiens

Dakarmidi – Les quotidiens reçus mardi à l’APS évoquent différents sujets liés au projet de loi sur le parrainage électoral dont le vote est prévu ce jeudi, la célébration de la 138ème édition de l’Appel de Seydina Limamou Laye, etc.

Le Soleil informe que « La Commission technique de l’Assemblée nationale a adopté, hier (lundi), le projet de loi portant révision de la Constitution qui intègre la généralisation du parrainage. Le texte sera présenté en session plénière jeudi ».

Le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité), Aymerou Gningue a expliqué dans la même publication que « les débats ont duré 7 heures. Il y’ a eu 63 intervenants ».

« Il y’a eu un débat passionné, mais dans les limites de la correction. Il y’a eu un débat d’idées profond basé sur l’argumentation et non sur les invectives », a-t-il salué dans Le Soleil, « exhortant les parlementaires à adopter le même comportement lors de la plénière qui aura lieu jeudi ».

Le président du groupe parlementaire de BBY a par ailleurs appelé « le peuple sénégalais au calme », en déclarant : « Que le peuple évite la désinformation tendancieuse qui n’arrange que les auteurs. Et que le Sénégal est et reste un pays de paix, de tolérance et de dialogue fructueux ».

« Adoption de la loi sur le parrainage en commission. Réunion houleuse à l’Assemblée », titre de son côté L’As. « A cette occasion, écrit le journal, les échanges ont été houleux, d’autant que les députés Me Djibril War (APR) et Bara Dolly Mbacké (PDS) ont failli en venir aux mains après que le député Mamadou Lamine Diallo a reproché à ses collègues de la majorité de voter bêtement les lois. »

« Au fur et à mesure que l’on s’approche de la journée du 19 avril prochain, les nerfs se révèlent de plus en plus tendus », note de son côté Source A. « Ces deux blocs (pouvoir et opposition) que rien ne semble pouvoir raisonner sont presque dans la logique de +Je gagne, ou je gagne+ de Laurent Gbagbo », l’ancien président ivoirien, écrit le journal.

Pour sa part, le leader du « Senegaal bu bess », Me Mame Adama Guèye « conseille au chef de l’Etat de ne pas faire un forcing par rapport au projet de loi sur le parrainage », indique Vox Populi.

« Le forcing n’amène que querelles. De ce fait, Macky Sall doit arrêter », a lancé dans Vox Populi le candidat déclaré à la présidentielle de 2019, appelant par ailleurs « l’opposition à la paix, lors de la mobilisation prévue le 19 avril devant l’Assemblée nationale, pour dire non à la révision de la Constitution pour introduire le parrainage à la présidentielle ».

Parlant des préparatifs de cette manifestation, Le Quotidien renseigne que « depuis un certain temps, rien de ce qui se passe ou se décide à l’intérieur des partis d’opposition, et surtout du premier d’entre eux, le PDS n’échappe pas au gouvernement ».

Le Journal ajoute que « Macky snobe l’opposition », en annonçant dans ses colonnes que « le chef de l’Etat sera le même jour, l’hôte d’Emmanuel Macron à l’Elysée ».

Dans un entretien avec Le Quotidien, Malick Gackou, le président du Grand parti (GP, opposition) se dit « +prêt à consentir le prix à payer+ pour que le projet ne passe pas le 19 avril ».

Les quotidiens sont revenus sur la 138ème édition de l’Appel de Seydina Limamou Laye à Cambérène, Ngor et Yoff.

« Venant de partout du Sénégal et ailleurs, les pèlerins, tous de blanc vêtus, ont répondu à ce grand événement religieux. A travers les zikr religieux, les disciples, en toute harmonie, chantent durant deux jours, haut et fort, les louanges de Seydina Limamou Laye », le fondateur de cette confrérie musulmane, écrit Vox Populi.

Se prononçant sur les violences et enlèvement contre les enfants, lors de la cérémonie officielle d’ouverture, le coordonnateur de l’Appel, Seydina Insa Laye, « s’en est pris aux parents et aux marabouts », ajoute le journal.

Le Soleil renseigne de son côté que « La 138ème édition de l’appel se tient les 16 et 17 avril entre Cambérène, Ngor et Yoff. Hier, les fidèles ont entendu un appel pressant du coordonnateur général Seydina Issa Thiaw Laye invitant les parents à veiller sérieusement sur leurs enfants ».

Le Soleil, a par ailleurs accordé une interview exclusive à l’administrateur civil et guide religieux, Cheikh Béthio Thioune. Le guide religieux a déclaré entre autres : « Je ne suis pas un Cheikh, même si cela est difficile à saisir, CAR Serigne Saliou m’a dit un jour : + Je n’apprécie ni un homme pressé, ni un poltron+ », « J’ai 5 épouses et je suis père de 31 enfants dont 15 filles et 16 garçons »

La Rédaction